Photo Gallery

    • Q&A avec Mackenzie Hughes

      Mackenzie Hughes, le golfeur de l’année 2013 du PGA TOUR Canada, a participé à une conférence téléphonique avec des journalistes afin de discuter la prochaine saison du Web.com Tour

    • Mackenzie Hughes gagne l'Ordre du mérite dans 2013 (Stan Badz/PGA TOUR) Mackenzie Hughes gagne l'Ordre du mérite dans 2013 (Stan Badz/PGA TOUR)

    Aujourd’hui Mackenzie Hughes, le golfeur de l’année 2013 du PGA TOUR Canada, a participé à une conférence téléphonique avec des journalistes afin de discuter la prochaine saison du Web.com Tour et de réfléchir à sa saison 2013 réussie au PGA TOUR Canada. Originaire de Dundas, Ontario, Hughes a terminé parmi les meilleurs dix à quatre reprises et a gagné la Classique Cape Breton Celtic présentée par PC Financial dans sa première saison en tant que professionnel et a terminé au sommet de l’Ordre du mérite du PGA TOUR Canada. Il débutera sur le Web.com Tour la semaine prochaine au Championnat colombien Pacific Rubliales présenté par Claro.

    Ci-dessous sont quelques citations de Mackenzie Hughes pendant la conférence.

    Quant à sa préparation pour la prochaine saison du Web.com Tour: “J’ai pris un congé afin de m’assurer d’être prêt pour la saison. Depuis la fin de la saison du PGA TOUR Canada, j’ai participé à quelques évènements du PGA TOUR Latinoamérica pendant l’automne pour garder l’esprit de compétition, mais je voulais m’assurer d’être reposé et faire des choses en dehors du parcours. Maintenant je suis décontracté et j’ai eu l’occasion de travailler mon jeu, donc je suis prêt pour la saison qui s’en vient et j’ai hâte à la semaine prochaine.”

    Quant à sa saison au PGA TOUR Canada en 2013: “Même maintenant quand on en parle, repenser à quatre placements parmi les meilleurs dix et gagner ma première saison, j’ai l’impression que c’est pas vrai. Pour avoir une telle saison dans ta première année professionnelle, c’est comme un rêve. Je me suis mis la barre haute, mais quand même cette saison était énorme, particulièrement suite à un début lent et quelques limites manquées. Ceux-ci étaient un test mental, mais ça m’a aidé à tirer le plus de mon jeu.”

    Quant à l’expérience de jouer au PGA TOUR Canada: “Ça m’a vraiment aidé en tant que golfeur. Lors de quelques évènements du PGA TOUR, je pensais que c’était assez similaire du point de vue des supporteurs et les galléries les fins de semaine, les classements et affichages, par exemple. C’est presque un mini-PGA TOUR.

    C’était génial pour moi de pouvoir aller à des endroits auxquelles je n’avais jamais été. Je n’avais jamais été à Victoria, ni quelques autres endroits où on a joué. Ça m’a grandement aidé en tant que professionnel. Quant à la compétition, quand on a accès au Web.com Tour, les golfeurs viennent pour jouer. Les Américains, les golfeurs internationaux, la concurrence est très, très forte.”

    Quant à sa participation dans son premier tournoi majeur, le US Open en 2013: “Depuis le moment que j’ai qualifié, je sentais que les portes s’ouvrent. J’avais l’impression que quelque chose de bon allait arriver. Il y avait quelque chose dans cette semaine, je le referais encore et encore. J’ai pu jouer des tours de pratique avec Lee Westwood et Brandt Snedeker, et plus tard avec Mike Weir, Adam Hadwin et David Hearn; l’information que j’ai pu retirer d’eux m’a vraiment aidé.”

    Quant à l’annonce de l’Omnium Nouvelle Écosse sur le Web.com Tour: “Je pense que c’est génial pour nous en tant que golfeurs de constater que le sport agrandit au Canada. Je pense que ça revient à Mike (Weir) quand il a gagné au Masters en 2003, et maintenant Graham (DeLaet), David (Hearn) et Brad (Fritsch) qui jouent très bien au PGA TOUR et des joueurs comme moi, Albin (Choi), Nick Taylor et Matt Hill qui s’en viennent, je pense que l’avenir du sport est prospère. Avoir plus d’occasions pour jouer au Canada, c’est pour le mieux.”

    comments powered by Disqus
  • together